Les citations de Desperate housewives

-Rien n'est plus singulier que de regarder le monde là haut. D'observer ceux que j'ai laissé derrière moi. Chacun à sa façon est courageux, déterminé, et tellement désespéré... Désespéré parce qu'on veut tout avoir, même quand on ne sait pas exactement ce que l'on veut. Désespéré parce qu'on rêve d'avoir une vie à l'extérieur, mais qu'on craint en partant d'oublier l'essentiel. Désespéré parce qu'on veut que la vie redevienne parfaite coûte que coûte bien qu'on se rende compte qu'elle ne l'a jamais vraiment été. Désespéré parce qu'on rêve d'un meilleur avenir, mais qu'on arrive pas à échapper à son passé... Je ne me contente pas de les observer, je les encourage, ces femmes, si formidables. J'espère de tout coeur qu'elles obtiendront ce qu'elles désirent. Mais... Je sais que toutes, ni parviendront pas... Hélas... La vie est ainsi faite. Tout le monde n'a pas le droit à une fin heureuse...

-Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n'a plus qu'a prier pour que ce soit elle qui nous trouve...

-La confiance est quelque chose de fragile. Quand on a accordé sa confiance à quelqu'un, on éprouve un sentiment de grande liberté. Mais quand on trahit la confiance de quelqu'un, elle peut être définitivement perdue. Seulement voilà, on ne sait jamais à qui on peut faire confiance... Nos proches peuvent nous trahir... Et de parfaits inconnus peuvent nous venir en aide. Beaucoup de personnes décident de ne faire confiance qu'à eux même. C'est sûrement la façon la plus simple de ne pas se brûler les doigts... Il est dans notre nature de juger ceux qui nous entourent. Nous jugeons la façon dont des inconnus s'habillent, la façon dont nos voisins entretiennent leur pelouse, et la façon dont nos amis se comportent en public... Oui, nous portons constamment ce genre de jugement... sans qu'il nous vienne jamais à l'esprit, qu'un jour, nous serons peut-être jugés. Oui, il est dans notre nature de juger ceux qui nous entourent. Tout comme il est dans notre nature de faire endosser aux autres la responsabilité de nos erreurs ...

-Avez-vous déjà rencontré le couple parfait ? Ces deux âmes sœurs dont l'amour ne meurt jamais. Ces deux amants dont la liaison n'est jamais menacée, le mari et la femme qui s'accordent une confiance totale. Si vous ne connaissez pas ce couple parfait, permettez-moi de vous le présenter, ils se tiennent droit au sommet d'un gâteau à la crème. Le secret de leur succès ? Eh bien, pour commencer, ils n'ont pas à se regarder dans le yeux...

Les baisers, c'est tellement naturel, que nous les remarquons à peine. Mais si nous y prêtions plus attention, nous verrons que chaque baiser est porteur d'un message bien particulier. Ils peuvent par exemple signifier : « ça me fait très plaisir de vous voir », ou « je ne savais pas que tu étais invité » ou encore « chéri, tu as assez bu pour aujourd'hui ». Le tout étant de savoir faire la différence entre un baiser et un autre... Oui, un baiser peut être perçu de différentes façons. En fin de compte, le sens qu'on lui donne dépend de la personne qui embrasse et de celle qui regarde...

Chaque jour nouveau apporte son lot de nouveaux mensonges. Les pires sont ceux que l'on se raconte avant de s'endormir ; on les murmure dans l'obscurité, on se dit qu'on est heureux, ou qu'il est heureux. Que l'on peut changer, ou qu'il changera d'avis. On se persuade que l'on peut vivre avec ses pêchés, ou que l'on peut vivre sans lui. Oui, chaque soir avant de s'endormir, on se berce de mensonges, dans le fol espoir qu'au petit matin, tout devienne réalité

-On en trouve sur tous les trottoirs de n'importe qu'elle ville... Des gens avec des intentions précises : la femme qui appelle une vieille amie parce qu'elle veut emprunter de l'argent, l'homme qui emmène son patron déjeuner parce qu'il veut le bureau avec fenêtre, la jeune fille qui s'occupe de son vieil oncle parce qu'elle veut être couchée sur son testament.
Oui, on les trouve quasiment partout ; faisant tout leur possible, pour ne pas dévoiler leurs intentions.

-Un jour notre vie change irrémédiablement, un jour nous finissons par admettre nos faiblesses, nous décidons de relever le défis, nous acceptons un sacrifice, nous laissons l'être aimé s'en aller et parfois ce changement qui arrive dans notre vie est une réponse à nos prières...

-Les êtres humains sont des créatures compliquées. Ils sont capables de grands élans de générosité mais ils sont également capables de la plus ignoble des trahisons. Une bataille permanente fait rage à l'intérieur de nous : elle oppose notre nature angélique à nos tendances démoniaques. Et, parfois, la seule façon de résister à nos démons intérieurs c'est encore d'allumer la flamme de la compassion

-Il existe différentes formes de maladies, celles qui touchent le corps sont faciles à traiter. C'est plus complexe lorsqu'il s'agit de maladies cachées qui dévorent notre cœur, de dépendance secrète qui consument notre âme, des maladies que l'ont nie. Pour survivre nous devons trouver cet être exceptionnel qui saura nous guérir. Mais on ne sait jamais à l'avance qui aura le remède à notre souffrance, ni quand cette personne se présentera

-Aucun de nous n'est épargné, on est tous rattrapé un jour ou l'autre par le malheur, c'est pour ça qu'il faut bien avant de se promettre fidélité pour la vie, se poser une question essentielle : est ce que cette personne qui dors près de moi dans mon lit en vaut réellement la peine, est-ce que vous l'aimez si fort qu'aucune maladie, qu'aucune catastrophe ne pourra jamais vous séparer

-Rien n'est plus trompeur qu'un sourire. Et nul ne le sait mieux que celles et ceux qui se cachent derrière lui. Certaines montrent leurs dents comme pour mettre poliment en garde leurs ennemis, d'autres arborent une mine radieuse pour empêcher leurs larmes de couler. D'autres encore grimacent bêtement pour masquer leurs peurs. Et puis il y a ce sourire rare, totalement sincère. C'est le sourire qui sait que les ennuis seront bientôt terminés

-Certains pensent que l'on juge les gens à la manière dont ils vivent leur vie, et d'autre par la façon dont il la quitte...

-Il arrive toujours un moment où l'on doit montrer ses faiblesses. Quand nos secrets ne peuvent plus rester privés. Quand notre solitude ne peut plus être niée. Quand notre douleur ne peut plus être ignorée. Mais parfois, on se sent tellement isolée qu'une faiblesse que l'on pensait dépassée devient soudain trop forte pour que l'on y résiste. Dans cette comédie sans fin que nous appelons la vie, chacun joue un rôle. Il y a les jeunes premiers, les victimes et ceux qui assurent les entractes comiques. Mais pour la pièce soit réellement captivante il faut un héros et un méchant

-La compétition a une signification particulière selon les gens. Mais qu'il s'agisse de rivalité amicale ou d'un combat sans merci, le résultat reste le même. Il y a des vainqueurs et des perdants. L'important est de savoir dans quelle bataille on peut s'engager. Parce que... chaque victoire a un prix

-Oui, la mort nous prend beaucoup mais elle nous donne aussi. Elle nous apprend ce qui est réellement important, par exemple : donner en retour après avoir passé sa vie à recevoir, courir après quelque chose qu'on aurait jamais dû laisser partir ou revenir sur ce qui a fait ce que nous sommes devenus

-Laissez entrer quelqu'un chez nous, c'est le laisser entrer dans notre vie. Alors méfions nous de ceux qu'on laisse entrer car il se peut que cette personne ne veulent plus sortir de nos vies

-Oui, c'est bon d'avoir des amis qui aident à nettoyer nos dégâts. Mais chaque ménagère sait que dès qu'un problème est réglé, un autre apparaît. Et nous pouvons nous trouver là où tout a commencé...

- L’argent ne fait pas le bonheur...

  Faux ! Ça c’est des salades qu’on raconte aux pauvres pour pas qu’ils se révoltent

-Maintenant tu veux bien fermer la porte en sortant de ma vie !

-Accorde moi un petit instant, je vais demander à Dieu de me faire mourir!!

-Il doit y avoir un panneau devant chez nous avec marqué « achevez-les !!»

-Certains disent qu’on a atteint l’âge mûr quand les souvenirs prennent une place beaucoup plus importante que les rêves...

-Tu sais il m’arrive souvent qu’on me dise que je n’ai pas une tête à m’appeler Susan par contre toi je t’appellerais bien Ducon !

-J’ai tout mis en œuvre pour donner le bon exemple à mes enfants, j’ai fait de mon mieux pour vous apprendre à distinguer le bien du mal, et j’ai échoué.
- T’as pas échoué, je pense qu’on fait très bien la différence entre le bien et le mal, mais on a choisi le mal.
- Pourquoi ?
- Parfois, quand on pousse un peu trop les enfants dans une direction, ils finissent par croire que c’est plus drôle de l’autre côté

-Oh c’était interminable. On était bloqué derrière une Chintok qui roulait aussi vite qu’un ravioli aux crevettes sur une piste de bowling !!

 



07/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres