La légende du Clos du roy

Ceci se passait en notre ville, il y a des siècles, bien des siècles…
Le seigneur de Vierzon –le roi de Vierzon– possédait un vignoble assez étendu –Le clos du Roy– , et ce n’était pas la propriété à laquelle il tenait le moins. Il y récoltait un petit vin qui faisait ses délices et que, pour rien au monde, il n’eût sacrifié.

Or, d’une des fenêtres de son château ayant vue sur le clos et par laquelle il observait fréquemment la campagne, il remarquait chaque journ avec un froncement de sourcil singulier, que ses serfs, les vignerons, interrompaient souvent leur travail et se reposaient de longs instants sur leurs outils. Tous faisaient de même. Grave préjudice ! Le seigneur voulut y mettre un terme sans retard. Il alla dans les vignes, s’approcha d’un ouvrier au repos et lui dit, le ton dur :
– Manant, tu ne fais guère de besogne, ce me semble. Te faudra–t–il cent coups de fouet ?
– Mon bon seigneur, répondit le vigneron, le travail est dur et la journée est longue à
compter du lever au coucher du soleil.
– Ouais ! Et le prix que je te donne n’est–il pas fameux ? Cinq sols par jour, tu me gruges ! Puis il en aborda un autre, puis un troisième. Partout il lui fur répondu que le travail était dur. Le seigneur voulut en avoir le coeur net. A quelque temps de là il se déguisa en paysan et se rendit à la louée où il fut gagé un des premiers. Il se mit à travailler comme les autres, sans repos, sans arrêt ; mais, à cinq heures du soir, il était harassé, n’en pouvait plus. Il jeta son pic et s’assit. Le maître vigneron l’aperçut et s’approcha de lui :
– Il y a longtemps qu’un paresseux de la sorte ne s’était rencontré ici. oust ! vite debout
et gare au fouet !
Mais le seigneur se fit connître. Il appela à lui tous ses serfs dont l’étonnement était considérable. Ils se jetèrent à ses genoux. Alors, le seigneur leur apprit que, désormais, la journée de travail des vignerons finirait à cinq du heures soir. Cette coutume dura jusqu’à la Révolution.
E. LAURENCON



30/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres