Les remèdes d'autrefois

Brûlures : Application en cataplasme de carottes râpées.
Application de pétales de lis macérées dans de l'eau de vie.
Application de groseilles en gelée.

Coqueluche : Dans de l'eau de vie très sucrée, on faisait macérer des escargots
que l'on extrait vivant de leur coquille.

Constipation : Infusion de fleurs de pêchers.
Cors : Feuilles de lierre grimpant macérées dans du vinaigre .
Haché fin un escargot vivant sans la coquille at appliqué avec
un morceau de tissu.
Diabète : Décoction de feuilles et racines de chicorée sauvage.
Infusion de pervenche et de myrtilles.
Diarrhée : Tisane de feuilles de ronce et de cassis à parts égales.
Infusion froide de coings rapés.
Eczéma : Remède étonnant et paraît il très efficace qui consistait à
absorber un demi-litre d'eau dans lequel on avait ajouté
deux gouttes d'acide sulfurique.
Entorse :
.Battre du savon dans de l'eau de vie ; étendre l'onguent obtenu
sur la cheville lésée avec le pouce de la main gauche, en traçant
3 croix et en invoquant le bon saint Damien
Fièvre : Infusion de fleurs de sureau séchées.
Infusion de feuilles de vervaine en nombre impair.
Foie :
Eau de cuisson de carottes.
Foulure : Faire bouillir du vin avec un peu de miel et le frotter sur la plaie.
Hémorroîdes :
Nouer autour des reins un nombre impair de marrons reliés
par un fil qui les transperce.
Hoquet :
Celui qui ramassera et mettra de côté un morceau de terre sur
lequel un cheval aura laissé l'empreinte de l'un de ses pieds,
n'aura qu'à songer au lieu où il se tiendra en réserve, pour
se débarrasser du hoquet.
Maux de tête :
Appliquer une serviette imbibée d'eau chaude salée sur le ventre.
Appliquer des cerises écrasées sur le front.
Migraine :
On recueillait dans un pan de sa toge la mousse qui croît sur la
tête des statues, et , après l'avoir enveloppée dans un morceau de
linge de couleur rousse, on la suspendait au cou du malade.
Névralgies : Prendre 20 g de qui que l'on prend sur de l'épine blanche, 12 ou
13 têtes de camomille et un petit paquet de capillaire.
Faire tremper 5 jours dans un litre de vin blanc, et en prendre
un verre et demi en 3 fois dans la journée.
Oreilles :
Contre les otites appliquer dans l'oreille un oignon haché
chauffé à la vapeur.
Orgelet : Prendre la seconde peau d'un oignon, l'écraser dans de la crême
de lait et en faire un cataplasme qu'on
posera sur le mal.
Piqùres :
Pour les piqùres d'insecte, appliquer du persil écrasé frais.
Pour les piqùres de guêpes et d'abeille, appliquer une feuille de
poireau fendue et frotter.
Plaies :
Décoction de baies mùres de genévrier.
Pétales de roses macérées dans de l'eau de vie.
La pulpe de pomme cuite au four était utilisés en emplâtre sur
les plaies ayant des difficultés à cicatriser.
Rhumatismes :
Frictions d'orties blanches sur les endroits sensibles
Soupe de céleri.
Infusion de feuilles de frêne et de jeune écorce.
Décoction de feuilles de buis hachées.
Rhume :
Envelopper l'un des doigts de la main ou du pied avec un
morceau de peau de chien.
Sang :
Pour purifier le sang, au printemps boire des infusions de racines
de pissenlit.
Sciatique :
Cataplasme de feuilles de gui broyées.
Cataplasme de feuilles de lierre vertes broyées.
Infusion de menthe.
Toux :
Attrapper une petite grnouille verte et crachez lui dans la bouche
puis relachez là ; vous êtes sur de ne plus tousser.
Tumeurs : Tiges et feuilles de cresson en emplâtre.
Verrues : Application du suc jaune de la chélidoine ou du jus laiteux
d'euphore sur les verrues écorchées.
Yeux : Pour soigner la cataracte , appliquer sur les yeux un cataplasme
fait avec les cendres d'une belette calcinée.


30/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres