Carlo Oddo

A Créteil, Carlo recueille les félins sans foyer, abandonnés par leurs maîtres. Cet ancien barman à la retraite en héberge désormais 250. Il a transformé sa propre maison en refuge et prend en charge tous les soins dont ses protégés ont besoin. L'abandon, il l'a lui aussi connu dans son enfance : une histoire commune qui lie cet écorché vif à ses animaux.

                                 

 

 DEPUIS 1997, Carlo Oddo bénéficie d'une aide de la Fondation 30 millions d'amis « pour les animaux abandonnés ». Une marque de reconnaissance, puisque ce n'est qu'exceptionnellement que l'organisme soutient les particuliers. Cet amoureux des animaux est arrivé à Créteil il y a quatorze ans. « J'ai quitté et mon boulot pour les animaux, raconte cet homme de 56 ans. J'avais besoin de place pour les accueillir ! C'est ma vie, ça fait partie de moi. » Au départ, Carlo n'en avait pas beaucoup. Aujourd'hui, des dizaines de chats, de chiens, ainsi que des lapins, des cochons d'Inde et des pigeons se côtoient dans son pavillon. Le bouche-à-oreille a fait sa notoriété au-delà de son quartier : « Les gens déposent leurs animaux devant la porte, avec parfois un petit mot. Cette semaine, j'ai recueilli huit chats », confie Carlo. La vie de Carlo tourne autour du quotidien de ses compagnons. «Je vais chez le vétérinaire presque tous les matins, raconte ce passionné. Puis je m'occupe des soins : piqûres, cachets, etc. » Au menu de ses pensionnaires : poulets rôtis, croquettes et boîtes de pâté. Le soir, Carlo s'en va à son travail, il est barman dans un théâtre parisien. Quand il rentre, vers 23 heures, « ils m'attendent », raconte l'homme dans un sourire. Les animaux vivent chez lui en liberté. Ils peuvent passer de la maison au jardin comme il leur plaît. Des cabanes, avec des lits superposés, ont été construites spécialement pour eux. Toute la journée, un poste diffuse de la musique classique. Mais ce « refuge » arrive à saturation : « Je ne peux plus en accueillir, je n'ai plus assez de place », explique Carlo, sans vraiment convaincre. D'ailleurs, donner « Daisy, Toto, Freddy, Sylvie ou Valérie ? » Pas question répond l'homme.« J'en ai jamais assez !

                                                       

Reportage 30 millions d'amis

 

                                            

Par respect et par sécurité de la vie privée de Mr Oddo,je ne communiquerai aucunement les coordonnées de ce Monsieur en ligne

Si vous désirez contacter Monsieur Oddo par courrier,me le demander par MP,ou bien,laissez moi un commentaire en me laissant votre adresse mail,Je vous répondrai personnellement

Merci,



09/04/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres