Aux 28 victimes ....

Je voulais simplement rendre hommage à tous ses enfants et parents dont la souffrance doit être insoutenable ! j’espère porter un peu de réconfort à cette douleur avec ce poème

 

 


Quand je ne serai plus là, lâchez-moi !
Laissez-moi partir
Car j’ai tellement de choses à faire et à voir !
Ne pleurez pas en pensant à moi !
Soyez reconnaissants pour les belles années
Pendant lesquelles je vous ai donné mon amour !
Vous ne pouvez que deviner
Le bonheur que vous m’avez apporté !
Je vous remercie pour l’amour que chacun m’a démontré !
Maintenant, il est temps pour moi de voyager seul.
Pendant un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.
Nous ne serons séparés que pour quelques temps !

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur ! Je ne suis pas loin et la vie continue !

Si vous en avez besoin, appelez-moi et je viendrai !
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là,
Et si vous écoutez votre coeur, vous sentirez clairement
La douceur de l’amour que j’apporterai !
Quand il sera temps pour vous de partir,
Je serai là pour vous accueillir,
Absent de mon corps, présent avec Dieu !
N’allez pas sur ma tombe pour pleurer !
Je ne suis pas là, je ne dors pas !
Je suis les mille vents qui soufflent,
Je suis le scintillement des cristaux de neige,
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
Je suis la douce pluie d’automne,
Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin,
Je suis l’étoile qui brille dans la nuit !
N’allez pas sur ma tombe pour pleurer
Je ne suis pas là, je ne suis pas mort.

 

 

 

Photo extraite du blog tenu par l’un des accompagnateurs des élèves de l’école Saint-Lambert d’Hervelee, durant leur séjour en classe de neige

 

 

Des images terribles… Des instants de joie partagés par les enfants de l’école d’Hervelee qui participaient à la classe de neige, avant que le séjour ne tourne au drame. Le blog, destiné à informer les parents du bon déroulement du séjour des élèves de l’école Saint-Lambert d’Hervelee était tenu quotidiennement par « maître Frank », l’un des accompagnateurs qui figurent au nombre des victimes.

 

La veille du drame, il rendait compte sur de l’excitation qui régnait dans le groupe à la veille du retour. « Nous avons participé à une fête du merci » (NDLR : à l’adresse des moniteurs de ski et du personnel de l’hôtel). Les enfants avaient parodié le « Muppet Show ».

 

 

Des enfants enthousiasmés par leur séjour

 

Les élèves avaient adressé à leurs parents des messages exprimant leur désir de les revoir rapidement : « Vous me manquez beaucoup, écrivait Sarah. Je m’amuse bien ici. » Bavo s’enthousiasmait : « Des bisous à papy et mamy. Eh, papa, tu pourrais m’acheter une nouvelle lampe de scout? » « Je vous aime, papa et maman! Ici, le temps, la nourriture, le ski tout est merveilleux! » lançait Simon.

 

« Maître Frank » se réjouissait du bon déroulement de la dernière fête du séjour : « Nous avons aussi participé au dernier barbecue en plein air. » Il avait, à la veille du départ, autorisé exceptionnellement les enfants à aller se coucher « à 10 heures du soir, une heure plus tard que prévu ». Sur son blog, il n’y avait que de la joie, dont celle d’être arrivés, le 5 mars, à la station de Saint-Luc, « une heure plus tôt que prévu ». « Le voyage en car s’est très bien passé », se réjouissait-il. C’était avant de reprendre l’autocar du retour…

 

 

 



18/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres